Accéder au contenu

Le projet

 

Initié en 2005, le projet Panier Local est né du constat que les outils internet pouvaient améliorer le fonctionnement des circuits courts, mais que le coût de mise en place de ces outils les rendaient inaccessibles.

 


Le concept


L’outil internet présente un intérêt majeur pour la distribution en circuit court par sa capacité à faciliter les échanges d’information entre les acteurs.

Cependant, son utilisation par de petites structures est freinée par le cout de développement et l’investissement humain associé.

Le projet de Panier Local est de proposer un outil de gestion pour les circuits courts, complet et performant, avec un service permettant de garantir le succès de ces projets.

Panier Local propose un service simple et professionnel adossé à un partenaire engagé. Il est mutualisé entre tous les projets afin de partager les coûts de développement et de fonctionnement.

Une équipe de spécialistes accompagnent les circuits pour faciliter leur utilisation et adapter l’outil aux innovations de ce mode de distribution.

Un outil commun mais de nombreuses fonctionnalités qui permettent de s’adapter aux spécificités de chaque projet.

 

Historique 



2006 : Les consommateurs souhaitent redonner du sens à leurs achats, et les producteurs cherchent à maîtriser la commercialisation de leurs produits. Les circuits courts sont en plein développement. Le projet Panier Local nait de l’idée de professionnaliser le fonctionnement de ces circuits grâce à des outils Internet accessibles à tous..

2007 : Mise en ligne du site panierlocal.org en janvier. L’outil est proposé aux  Amaps, pour assouplir les contrats, la gestion des commandes, et diminuer les charges de coordination.

2008 : Panier Local s’adapte et est utilisé par Paniers Presqu’île, association de producteurs et consommateurs de la presqu’ile guérandaise distribuant les produits locaux sur des points de distribution du territoire. Plusieurs collectifs de vente aux particuliers rejoignent ensuite le projet.  

2011 : Le projet sort de sa phase associative pour devenir un projet d’entreprise. Ludovic, le fondateur travaille alors à plein temps sur le projet et l’adapte au fonctionnement de Manger Bio 44, la plateforme des producteurs bio de Loire Atlantique distribuant leurs produits aux restaurants collectifs. Le projet évolue ensuite pour équiper tous types de circuits de vente aux professionnels.  

Aujourd’hui, le service est commercialisé auprès des distributeurs, mais aussi directement auprès des producteurs et transformateurs qui gèrent ainsi leur activité. Le projet équipe plus de 150 circuits courts. Il est propulsé par une équipe de 8 personnes.